Née à Lyon en 1975, rien ne me destinait à l’écriture…

Si mes parents étaient tous deux enseignants en langues, j’ai fait très tôt le choix d’une carrière scientifique et je suis devenue médecin. Depuis 2014, je vis en Suisse et je travaille aux urgences d’un grand hôpital. J’ai la chance d’exercer à mi-temps, ce qui me permet de consacrer du temps à l’écriture, ma passion depuis toujours.

Mes premiers pas littéraires…

2014, décidément, a été une année charnière avec la publication de mon premier roman, « Ceux d’en haut ». Depuis, je ne me suis plus vraiment arrêtée. 

J’aime raconter des histoires et explorer des univers différents. En 2018, avec « Le cas singulier de Benjamin T. » (éditions Les Escales), je me suis aventurée sur les terres de la littérature fantastique, avec une histoire mettant en scène un héros qui vit deux existences en même temps, une contemporaine et une dans le maquis de la Seconde Guerre mondiale. Les lecteurs ont très bien accueilli ce roman qui a d’ailleurs été sélectionné pour deux prix en 2019, Le prix Rosine Perrier et le prix Lettres frontière.

L’aventure Okama

Comme il n’y a pas de hasard, dans la vie, c’est à ce moment là que j’ai rencontré Laurence. Fondatrice des jeunes éditions lausannoises OKAMA, spécialisées dans le fantastique, elle n’a pas été longue à me convaincre de devenir une « Okamaïenne ». J’ai participé avec beaucoup de plaisir aux deux premières publications collectives de la maison, « L’étrange Nöel de Sir Thomas » et « Léa », un projet un peu fou né sur les réseaux sociaux pendant le confinement du printemps 2020. C’est aussi chez OKAMA que j’ai publié « La Dormeuse », mon sixième roman.

A l’automne 2020, sont parus « Nuits blanches en Oklahoma », un recueil de novellas fantastiques écrit en collaboration avec quatre auteurs suisses, et la version papier de « Léa », dont les bénéfices seront intégralement reversés à La Croix-Rouge.

2021, nouveaux horizons littéraires

L’année 2021 a été riche en nouvelles expériences

Chroniques littéraires

Au printemps 2021, j’ai été sollicitée par le blog « Au plaisir de lire », pour intégrer leur équipe de chroniqueurs et chroniqueuses. Pour moi qui ai toujours beaucoup lu, ce fut un vrai bonheur de pouvoir partager mes avis de lecture sur ce blog très dynamique.

Les responsables du blog ont décidé début 2022 de mettre le site en sommeil… mais j’aimais trop ce « job » pour renoncer, et je continue mon activité de chroniqueuse littéraire en solo, sur mon blog et mes réseaux sociaux.

Retrouvez mes chroniques dans la rubrique « Mes chroniques littéraires ».

Ateliers d’écriture

Il y a longtemps que cette idée me trottait dans la tête. Elle s’est enfin concrétisée grâce à mon amie et complice Angela, directrice de la Bibliothèque DLT de Payerne.

Les séances ont repris depuis septembre 2021, en tout petit groupe pour plus de convivialité et d’échange. Si vous voulez en savoir plus sur cet atelier, qui se veut à la fois littéraire et ludique, n’hésitez pas à venir m’en parler par mail.

contact@catherine-rolland.com

Pour quelques exemples de nos activités, allez faire un tour sur « Mes ateliers d’écriture » pour y lire quelques-uns des textes que j’ai écrits lors de ces séances.

Podcast

J’apprécie beaucoup ce nouveau format audio, qui permet un échange à la fois plus détendu et plus intime avec sa communauté.

En créer un, pour parler de littérature (la mienne et celle des autres…), d’écriture, faire des interviews… est un projet que j’aimerais mettre en place dans les mois qui viennent.

Mais comme, une fois lancé, il ne s’agira pas de l’arrêter après trois épisodes, j’attends encore un peu avant de me jeter dans l’arène, car j’ai beaucoup d’autres projets prioritaires…

Emma Paddington : première expérience d’autoédition

Le 21 octobre 2021, le premier tome de ma saga d’Urban Fantasy Emma Paddington est paru en autoédition.

Là aussi, il y avait longtemps que j’avais envie de tenter cette aventure : m’éditer seule, entourée de professionnels, évidemment, notamment pour la réalisation de la couverture, les corrections ou les questions de distribution et de diffusion… Mais décider par moi-même de toutes les étapes.

C’est par un concours de circonstance que j’ai décidé de me lancer, puisque cette saga aurait dû paraître aux Editions OKAMA, comme mes autres textes fantastiques. Mais le Covid est passé par là et a bouleversé le planning éditorial de la maison… Ayant d’autres parutions prévues pour 2022 (voir plus bas !), je ne pouvais pas attendre. Laurence Malè, la directrice d’OKAMA, a accepté de me rendre mes droits avec beaucoup de générosité, ce dont je la remercie encore.

Cette expérience, qui se poursuit puisque le tome 2 paraîtra le 12 mai 2022, a été extrêmement positive.

J’aime être aux commandes et tout organiser, même si cela demande énormément de travail.

Je sais à présent que d’autres parutions autoédités suivront Emma… sans pour autant abandonner totalement l’édition traditionnelle qui apporte d’autres avantages.

Pour moi, les deux modes de publications sont beaucoup plus complémentaires qu’antagoniste, et je suis heureuse et fière de pouvoir dire que je suis désormais une auteure hybride.

2022 : Incursion dans le noir

Entre deux tomes d’Emma, je reviens à l’édition traditionnelle avec Les Inexistants, un roman d’un tout autre genre. Plus dépouillé, plus sombre, il s’agit d’un drame psychologique à huis-clos, qui se déroule sur une seule nuit. Un tueur, des personnages secrets, des mensonges… Un titre tout à fait dans la ligne des éditions lausannoises BSN Press, qui m’ont fait le grand honneur de l’accepter à leur catalogue.


Pour ne rien rater de mon actualité, je vous invite chaleureusement à me suivre sur les réseaux sociaux et à vous inscrire à ma Newsletter.

A très bientôt !

Catherine